Dialoguer avec le corps

Depuis sa conception, notre corps enregistre tout ce qui perturbe son équilibre. Chutes, accidents, maladies, chocs émotionnels, peurs, sentiment d’abandon, d’injustice, de trahison ou d’humiliation… Oubliées de par notre jeune age ou occultées par nécessité de survie, ces blessures de l’âme et du corps, profondément enfouies dans l’inconscient, sont gardées en mémoire par le système corps/esprit.

L’inconscient est un instrument d’une puissance incomparable, capable de traiter 20 millions de stimuli par secondes. Il régule la quasi totalité de nos fonctions vitales. En liaison permanente avec nos organes, nos cellules, nos gènes, notre environnement, c’est lui qui assure la cohérence de notre vie, en fonction des programmes enregistrés.Il est là pour soulager le conscient de toutes sortes de tâches indispensables et lui permettre de penser, imaginer, créer en toute quiétude…C’est grâce à l’inconscient que nous pouvons faire plusieurs choses en même temps : dès qu’un programme est enregistré (faire des lacets, nager, conduire une voiture…), il se lance automatiquement dès que nous en avons besoin. Plus besoin d’y réfléchir consciemment (ainsi nous pouvons conduire en discutant avec un ami et arriver à bon port ). Ce fabuleux dispositif a la capacité de nous faire « obéir » aux programmes enregistrés et quand le programme est bénéfique, tout va pour le mieux.

Mais l’inconscient est aussi une sorte de disque dur où sont mémorisés nos sensations, nos émotions, nos expériences passées, nos conditionnements, les « lois fondamentales » que nous en avons tirées et qui vont former la trame de notre vie, notre « système de croyances ».

Des programmes se mettent en place et vont rejouer sans cesse les mêmes scénarios, surtout dans des circonstances difficiles. Ainsi, face à certaines situations, la réaction sera toujours la même, comme si toute possibilité de changement était exclue ! Comme si nous n’avions pas les commandes ! Le résultat est que nous avons parfois l’impression de conduire notre vie avec un pied sur l’accélérateur et l’autre sur la pédale de frein !

Pour accéder aux « fichiers » de blocage de l’inconscient, qui sont un frein à notre évolution, le kinésiologue va entamer un dialogue avec le corps en utilisant le test musculaire de précision, sorte d’interface entre le corps et l’esprit.

« Nous sommes un système ouvert, la nourriture que nous absorbons, notre qualité de vie, les couleurs, les bijoux que nous portons, l’environnement dans lequel on vit, l’harmonie de nos relations sont autant d’éléments qui participent à notre bien être et à notre santé. Il vaut mieux être à l’écoute de soi et de son corps, avant que ce dernier nous interpelle et nous parle avec ses maux. « Francis Vieule