Le test musculaire

test-musculaire-1Le principe de base de la kinésiologie réside dans un dialogue avec le corps, instauré via le test musculaire. Depuis sa conception, notre corps enregistre tout ce qui perturbe son équilibre. Face à une situation donnée (chute, maladie, accident, choc émotionnel…) l’organisme tout entier (c’est à dire le système corps/esprit) prend conscience d’un déséquilibre et le garde en mémoire, souvent enfouit dans l’inconscient.

Pour dialoguer avec le corps, la kinésiologie utilise le test musculaire de précision, sorte d’interface entre le corps et l’esprit.

Comment ça marche ?
Dans les années 60, les chiropracteurs Georges Goodheart et John Tie utilisent le premier test musculaire pour déceler les blocages vertébraux. Ils rencontrent la médecine énergétique chinoise et démontrent l’interaction entre les muscles, les organes et les méridiens d’acupuncture. La notion d’interrelation entre les systèmes structurel, lymphatique, neurologique, psychologique et énergétique se met en place.

Le principe de base du test musculaire est posé : tout ce qui nous perturbe provoque une réaction sous forme de faiblesse musculaire.

Le test musculaire est donc un indicateur de stress, quelle que soit sa nature (émotionnel, mental, postural, environnemental…).

En pratique, le praticien exerce de légères pressions sur l’avant bras du consultant. Le muscle perd son tonus lorsqu’un stress est ressenti.
La communication avec l’ensemble corps-esprit, (c’est-à-dire la personne et ses processus structurel, physiologique, émotionnel et énergétique), via le test musculaire permet d’identifier les facteurs de stress, la nature des blocages puis de libérer ces blocages par l’équilibration la plus appropriée.

Ainsi, il devient possible de dénouer les empreintes du passé et désamorcer les schémas de protection que nous avons mis en place.